Récits transmédia, soutien à l'éducation

Les récits transmédia sont des outils innovants, conçus pour soutenir les processus d'enseignement-apprentissage et de communication dans le domaine de l'éducation.

Par:
Mg. Luis Fernando Gutiérrez Cano
Mg. Luis Jorge Orcasitas Pacheco

Aujourd'hui, la société contemporaine est découvert immergé dans un amalgame inattaquable des changements technologiques persistants et vertigineuses, où saillent médias numériques, qui sont liés à des tissus somptueux communication et d'information d'une manière ou d'une autre, ont contraint singulier formes d'approximation et d'échange dans les conventions et les accès que les individus doivent accéder à la connaissance.

- Publicité -

Les méthodes d'enseignement-apprentissage n'ont pas été étrangères aux transformations technologiques actuellement expérimentées et, de différents milieux académiques, on discute du rôle que ces technologies peuvent jouer dans un contexte de flux de communication et d'information en développement incessant.

C'est pourquoi les principaux acteurs du secteur de l'éducation ont canalisé leurs préoccupations en essayant de clarifier les formules selon lesquelles les technologies médiatiques peuvent devenir viables et les alliés potentiels de fournir des outils éducatifs utiles qui peuvent contribuer à l'optimisation des processus pédagogiques , à la fois dans la salle de classe et en dehors de celle-ci.

Ce qui soulève cet article, en se référant à l'exploration de la narration transmédia comme outils d'apprentissage, vous n'avez pas l'ambition de régler comme un prototype absolu définitif ou formule univoques, ni établi pour efectivar et renforcer l'éducation; Au contraire, l'essence de l'abstraction esquissée ici vise à connaître et à re-connaître les implications des «tendances pour l'éducation» (Jenkins, 2008, P. 32). En ce qui concerne Amador (2013) affirme:

"Transmedia learning" est une proposition qui n'a pas l'intention de devenir un modèle ou une formule pour une performance scolaire efficace dans les écoles et les universités. C'est plutôt la reconnaissance d'une nouvelle sphère publique-privée dans laquelle les sujets, connaissances, pratiques et intérêts sont présents, qui sous-tend la convergence culturelle interactive, c'est-à-dire les manières d'être, de penser et d'agir qui émergent du passage de l'utilisateur-récepteur au prosumidor. Ce transit est médiatisé par la participation des gens ordinaires dans le récit numérique et dans les environnements interactifs (écologie des médias). (p.25).

En bref, ce qui est prévu, c'est qu'ils puissent adopter et adapter certaines des alternatives et des facilités offertes par les dispositifs technologiques de l'écosystème qui composent les médias numériques, avec un but: les récits transmédia et l'univers des moyens technologiques qui embrasse, ils deviennent des objets utiles d'apprentissage comme facteur stimulant et motivant des apprenants (De Grande, 2016).

Récits et éducation transmédia
Comme le souligne Rampazzo Gambarato (2013), même aujourd'hui, il existe certaines incertitudes quant au consensus académique concernant exactement ce que signifient les récits transmédia, NT- en anglais Transmedia Storytelling, TS-. On peut dire que jusqu'à présent l'espace d'énonciation du NT continue, d'une certaine manière, à s'ouvrir et à s'étendre.

Par conséquent, Henry Jenkins crée un cadre conceptuel de la notion de récit transmédia de l'analyse du phénomène qui a causé la matrice du film, le réglage de la transmédia comme un récit qui « se déroule sur plusieurs plates-formes de médias, et chaque nouveau texte fait une contribution spécifique et précieuse à l'ensemble "(Jenkins, 2008, p.101). Cela fait référence à l'importance d'un récit médiatique de communication, tels que NT sont destinés et re-signifier une sorte de tournée médiatique du message, ce qui donne un sens de celui-ci l'expérience en profondeur (inclus), par rapport à ses utilisateurs. Ceci d'une base éminemment capitaliste, mais est également applicable dans le cas qui est adressé: objet susceptible de s'appliquer dans les processus pédagogiques.

Pour cette raison, Massarolo et Mesquita (2013) considèrent que la présence de plus en plus omniscient des composants de médias numériques comme NT dans les espaces éducatifs actuels, a fait ceux-ci sont conçus dans une recherche assidue d'outils innovants pédagogiques propices modèles d'enseignement-apprentissage renouvelés, conformes à la réalité.

De plus, Jenkins met en évidence l'utilisation de NT comme outils d'enseignement concrètes et efficaces, ils créent aussi une rupture avec les paradigmes éducatifs post connus qui évoquent différentes façons de promouvoir l'éducation en développant des capacités précises afin que les apprenants participent pleinement dans les processus d'enseignement-apprentissage eux-mêmes et peut aller au-delà du simple besoin de l'éducation traditionnelle "pour distribuer les compétences et les connaissances nécessaires pour former des citoyens informés" (Jenkins, 2008, P. 256).

Cependant, la progression du NT comme outils (ou stratégies) pour soutenir les processus éducatifs peut être exploitée et appliquée dans la perspective de rassembler ces structures narratives particulières, qui sont susceptibles de s'étendre à travers différents langages et moyens de communication, pour la création et innovation de produit pour les éducateurs et les apprenants.

Afin de réaliser l'interaction et la participation de ceux-ci dans la formulation, l'exécution et la compréhension des messages (audiovisuels, radiophoniques, iconiques, textuels, etc.), pour la construction d'expériences pédagogiques qui favorisent la formation de communautés participatives , permettent à ces mêmes communautés de découvrir, redécouvrir et résoudre la multiplicité des questions que les objets d'étude projettent. De cette manière, les communautés académiques sont capables de redéfinir la ratification, l'expansion et la sujétion de nouvelles connaissances, en profitant des facilités de virtualisation offertes par les médias numériques.

En résumé, les NT proposeront sans doute des composants qui font incontestablement partie de la thèse de Lévy sur la virtualisation, en tant que moyen de construction et de transformation constantes des connaissances, afin d'optimiser les processus éducatifs dans tous les domaines, à partir de l'incorporation transversale d'éléments tels que la capacité de différenciation, la capacité d'immersion, la continuité et la multiplicité, l'extraction, la construction de l'environnement, la sérialité, la subjectivité des différentes perspectives et la génération de contenus collectifs pour la consultation individuelle.

Caractéristiques du récit transmédia
Dans le contexte de l'expansion actuellement présentée par les médias, la soi-disant «ère des nouveaux médias», où ceux-ci se développent à partir de nos besoins, la technologie apparaît en fonction des besoins qui sont créés et elle transforme les propres besoins dans quelque chose d'utile (nous devons clarifier que la technologie ne transforme pas les sociétés, au contraire, la société crée des exigences que la technologie abordera pendant la transformation).

Comme mentionné au début, dans les liens existants des récits transmédias avec l'éducation, il y a déjà des utilisations connexes et des articulations d'éléments tels que les TIC, par exemple, applicables au processus d'enseignement de certains contenus académiques; l'exploitation de plateformes éducatives virtuelles par la mise en œuvre d'un système d'apprentissage ou de gestion pour le développement de cours multimédias et multimédias en ligne (e-learning, b-learning et multimodal); et la mise en place d'environnements et d'objets d'apprentissage virtuels (Amado, 2013).

Mais il est aussi important de noter certain degré de complexité qui est plongé dans les pratiques des récits transmédia dans l'éducation, puisque ceux-ci exigent également la création de beaucoup plus complexe que ceux qui peuvent montrer un film (cas Matrix) ou univers série télévisée (Lost case), puisque le transmédia, lié à l'éducation, acquiert d'autres dimensions de ce qui peut être vu sur l'écran.

C'est pourquoi cela implique et implique un travail plus ardu, qui génère aussi de nouvelles demandes d'engagement, d'engagement et d'immersion de la part des éducateurs, précisément parce que, dans ce contexte, les processus éducatifs «traditionnels» ils le font au jour le jour, souvent ils n'arrivent pas à dialoguer avec ces «publics» du canal pour canaliser la communication (rappelons que ce dialogue ne se produit que lorsque tous les individus partent de la même base de la structure linguistique et communicationnelle) Lorsque différents niveaux dialogiques sont présentés, ils se retrouvent entourés de manque de diligence, au point que l'une des parties ne comprendra pas l'autre.

Par conséquent, nous devons créer des structures et créer des stratégies qui réalisent un dialogue avec les «publics» plus actifs et peut-être plus interactifs et c'est à ce moment que le récit transmédia se présente comme une proposition de soutien dans ce processus éducatif.

Formule pour application transmédia en éducation
Il est sans doute difficile d'établir une formule univoque pour l'application des récits transmédia dans l'éducation; Cependant, ce qui est clair, c'est l'existence de certains paramètres qui sont nécessaires et possibles, pour structurer une organisation narrative ou transmédia pour soutenir les processus éducatifs.

1 La première étape consiste à indiquer clairement le contenu de l'univers dont vous voulez discuter. À ce stade, l'enseignant doit être conscient que la production qui doit avoir lieu doit avoir une fonction au-delà du «traditionnel», c'est fondamental pour le développement des différentes composantes de l'univers que l'on veut travailler. C'est pourquoi l'enseignant (qui travaille en tant que producteur transmédia) doit avoir la capacité de comprendre l'ensemble du sujet et comment l'histoire (produit) et les différents contenus qui composent le tout ont été créés.

2 Dans un deuxième temps, il est essentiel que l'enseignant connaisse, reconnaisse et identifie les principales caractéristiques de ses élèves (public cible). De la même manière, vous devez savoir quelles sont les langues sur lesquelles travailler, quels sont les espaces, les ressources que ce «public» a, les limitations qui sont disponibles, car il est nécessaire, dans la limite des possibilités, de sélectionner et de distinguer les problèmes qui répondront vraiment aux besoins des élèves.

De même, l'éducateur doit tenir compte du fait que le public cible avec lequel il / elle travaillera en collaboration a accès aux dispositifs, à la technologie et à l'infrastructure requis pour avoir la possibilité d'utiliser ces contenus. Bref, il faut connaître le public avant de créer une structure éducative, c'est-à-dire ce qui l'expose, qui ne permet pas encore l'accessibilité à différents niveaux (des enjeux financiers aux enjeux intellectuels), pour réaliser des productions directes pour cela public et que cela a un accès et un dialogue avec eux, car il est possible que certains groupes ne puissent pas encore consommer certains contenus; Si ces éléments ne sont pas disponibles, l'enseignant ne gagne rien en créant un type d'aide pour la classe et personne ne peut en profiter.

3 Il est également nécessaire de planifier tous les moyens de communication et les plates-formes utilisables. Plus vous pourrez planifier les différentes technologies, les différentes langues et les différents médias à utiliser, plus les éléments de l'univers qui seront créés seront spécifiques. Autant que possible, l'enseignant doit articuler chacun de ces moyens avant de commencer à les produire, en établissant comment les médias se rapportent et ne créent pas de difficultés entre eux et définissent les récits et les noyaux. Il est important d'établir les différences entre les moyens pour l'univers qui vont être comptés à partir de questions telles que: où convergent-ils et où sont-ils indépendants?

Ressources pour la création en éducation
Ce n'est pas une liste fermée; Cependant, il existe a priori des ressources technologiques qui peuvent être ajoutées au sein d'une structure transmédia et dont la plupart peuvent être réalisées avec un investissement économique raisonnable. Ce sont: vidéo, animations, matériel Crossmedia convergent à un moment donné, DVD, contenu linéaire, système gamificados, la réalité virtuelle et la réalité augmentée, des livres et « traditionnels », iBook, livres interactifs, textes narratifs de collaboration: création de la structure RPG ( programmation), de la collaboration de l'interprétation et des applications pour appareils mobiles, jeux électroniques, jeux neurologiques. Il convient également de noter que ces ressources n'impliquent pas la substitution du face-à-face et de la même manière qu'elles peuvent être utilisées dans différents types d'éducation.

Consecuencias
Les récits transmédia, en plus de se constituer comme la forme la plus active dans le processus d'enseignement-apprentissage, offrent une responsabilité pour la construction de la connaissance individuelle et collective, ainsi que d'agir dans l'un des aspects qui sont nécessaires dans l'ensemble des processus éducatifs et c'est la motivation des communautés universitaires à participer plus activement aux particularités du processus.

Les récits transmédia rendent possible l'exploration des particularités des langages narratifs et de ce qu'ils disent. L'idée est que vous n'apprendrez pas simplement par un seul moyen, car il est clair que vous apprenez par la composition de différents médias, de différentes ressources, de différents styles audiovisuels et intellectuels.

L'idée d'appliquer des récits transmédia est qu'elle offre la possibilité d'explorer chacun de ses éléments constitutifs, sa composition et la convergence entre eux pour la création et la construction de la connaissance. De même, une approche des problèmes est faite de différents points de vue, car il est nécessaire de dire quelque chose à partir d'une simple ligne narrative, mais aussi de ceux qui proposent plusieurs de ces lignes et des convergences qui s'établissent entre eux, c'est-à-dire que les éducateurs et les apprenants pourront faire plusieurs approches, plusieurs contenus d'un même sujet.

Les récits transmédia facilitent l'apprentissage et le travail collaboratif, la construction collective de la connaissance par la somme de la petite connaissance et du bagage des individualités (si l'engagement des participants est atteint), qui permettent de profiter des connaissances spécifiques de chaque sujet pour ajouter, collaborer, explorer et ajouter à l'ensemble. Il est donc clair que les récits transmédia configurent un sens des responsabilités dans la construction et la participation aux processus d'enseignement-apprentissage, qui va au-delà de l'obligation de présence, de passivité, de réception.

En bref, l'idée du récit transmédia est de ne pas surcharger davantage de contenu en classe, l'idée est de soutenir, offrir des possibilités pour l'étudiant d'être impliqués et le contenu est une question beaucoup plus agréable. L'implication est plus subtile dans ce sens, mais ce n'est pas une obligation plus grande.

Final Thoughts
Le transmédia n'est pas une solution définitive dans les processus éducatifs, en effet, il reste encore beaucoup à faire, le concept n'est pas aussi horizontal, par conséquent, le grand défi est de penser et de repenser collectivement; Par exemple, l'une des grandes différences qui surviennent dans l'application des stratégies éducatives transmédia est la capacité d'infrastructure des étudiants.

C'est pourquoi vous devriez observer attentivement le type de ressources des étudiants: si vous avez des ordinateurs, Internet haute vitesse, téléphones mobiles, etc .; si l'établissement d'enseignement a les ressources, si le même enseignant a les ressources. L'application de nouveaux récits dans l'éducation dépend de la structure technologique que vous avez, même si l'enseignant a les ressources pour créer du contenu.

Nous devons également considérer l'énorme difficulté qui existe dans la formation des enseignants spécialisés dans ce type de ressources, puisque dans le domaine des médias numériques, des technologies et des nouvelles langues, la présence des médias traditionnels dans les cours est encore timide. de la formation des enseignants et parfois, ce sont des cours plus techniques (par exemple, ils leur demandent comment enregistrer une vidéo, mais ils n'impliquent pas le langage de la vidéo dans l'éducation ou le potentiel de l'image dans l'éducation; enseigne comment utiliser un logiciel mais ne traite pas de la façon dont ce logiciel peut être mis en œuvre dans une structure éducative). Il est clair que dans les curricula, il reste très faible, comment utiliser les médias dans la formation des enseignants.

Enfin, la planification et l'évaluation sont également des actions très complexes. De nombreux enseignants se sont interrogés sur la manière de produire différents contenus et matériels dans des processus éducatifs utilisant des ressources audiovisuelles; aussi, s'il est possible que l'enseignant puisse trouver le temps nécessaire dans la structure pédagogique-administrative établie par les institutions, ce qui est parfois très difficile à réaliser. C'est pourquoi la communauté académique doit faire comprendre aux agents du système que le transmédia est un enjeu majeur dans le contexte éducatif contemporain.

Pour conclure trois éléments importants à prendre en compte lors de l'établissement du récit transmédia comme support des processus d'enseignement-apprentissage:

1 La convergence des médias comme une réalité déjà configurée.
2 Le NT représente une question plus difficile qu'il n'y paraît, c'est quelque chose de plus complexe.
3 Les agents éducatifs doivent travailler dans la même direction que cette nouvelle réalité.

Mg. Luis Fernando Gutiérrez Cano. Communicatrice-Journaliste Sociale (Universidad Pontificia Bolivariana), Maîtrise en Education (Tecnológico de Monterrey), Docteur en Gestion Technologique et Innovation (Universidad Pontificia Bolivariana). Professeur de Communication Sociale-Journalisme École de l'Université Pontificia Bolivariana. Coordinateur Master en Télévision Numérique Universidad Pontificia Bolivariana. Teleantioquia Viewer Defender. Vous pouvez écrire à: luisfe.gutierrez@upb.edu.co et luferguca@yahoo.com

Mg. Luis Jorge Orcasitas Pacheco. Comunicador social-journaliste (Université Pontificale Bolivariana), Master en Théorie et pratique du documentaire de création (Université Autonome de Barcelone), Mestre Imagem e Som (Universidade Federal de São Carlos, UFSCar). Enseignant-chercheur Faculté de Communication Sociale-Journalisme Universidad Pontificia Bolivariana. Membre du Groupe de Recherche en Communication Urbaine-GICU. Vous pouvez écrire à: luis.orcasitas@upb.edu.co et luis.orcasitas@gmail.com
 

Citant des produits et des services techniques pour l'Amérique latine

Derniers messages

Dernières critiques

  • Nous vendons des consoles de sons d'équipement, des grues, des moniteurs et des masses par mail plus d'informations ...

    Lire plus...

     
  • Nous vendons des équipements d'éclairage, des moniteurs, des grues, des consoles de son et de masse. ... intéressé à répondre via ...

    Lire plus...

     
  • Bonjour. Parce que le correspondant de Cúcuta la plupart du temps ne dit pas bonjour?

    Lire plus...

     
  • En Colombie une entreprise je cite une équipe de ceux pour environ 60 millions de pesos ... c'est dommage parce que ...

    Lire plus...

     
  • Je vends des sources ou des balais pour LUMINOTECNIA DE LA DEUXIEME ALLEMAGNE MARK DESISTI DEB ...

    Lire plus...